500 élèves ont participé au tournoi scolaire à Amblève et Eupen

Impossible de ne pas entendre les cris de joie et d’enthousiasme des garçons et des filles qui résonnaient depuis les terrains de foot à Amblève et Eupen. Début octobre, ce sont en effet 65 équipes, soit 500 écoliers en tout, venues représenter l’ensemble, ou presque, des communes de la Communauté germanophone, qui ont participé au tournoi de mini-foot organisé par le Gouvernement de la Communauté germanophone (département Sport), la KAS Eupen et l’Association de football des Cantons de l’Est (Verband Fußball Ostbelgien).

La compétition, dont c’est la quatrième édition, n’a pas seulement accueilli des joueurs évoluant en club, mais aussi tous les enfants scolarisés de la 3e à la 6e primaire, pour leur plus grand bonheur. Au sein d’équipes mixtes, ils ont marqué quantité de buts, dans la joie et la bonne humeur et selon un programme rigoureux qui leur permettait de s’affronter en occupant jusqu’à 6 terrains à la fois. À la fin du tournoi, les participants et leurs accompagnateurs se sont vus offrir un ticket d’entrée pour le prochain match à domicile de la KAS Eupen, qui aura lieu ce 21 octobre contre le KV Malines, et pourront ainsi faire prochainement l’expérience du football au niveau professionnel. Seule ombre au tableau en ce jour de compétition à Amblève, le mauvais temps était de la partie : à cause des fortes pluies et des rafales de vent, les organisateurs se sont vus contraints d’interrompre prématurément les réjouissances, en accord avec le corps enseignant.

Un tirage au sort pour désigner les vainqueurs

C’est sur les terrains synthétiques d’Amblève et ceux de la KAS et du FC Eupen que les écoliers ont pu goûter aux joies du football avec leurs camarades de classe. Néanmoins, même une fois tous les buts comptabilisés à la fin du tournoi, voire doublés pour ceux marqués par les filles, personne n’a accordé grande importance aux résultats. Comme l’a déclaré Alessio Krafft, de la section jeunesse de la KAS Eupen : « À travers cette compétition, nous espérons simplement faire naître chez les enfants le goût de l’activité physique, du sport et plus particulièrement du football. C’est pour cela que nous ne prêtons pas attention aux tableaux en fonction des résultats et que nous tirons les gagnants au sort parmi tous les participants. » De cette même manière, les classes de Wévercé (3e et 4e primaire) et d’Amblève (5e et 6e primaire) se sont vu remettre des ballons signés par les pros de la KAS Eupen. À Eupen, ce sont les équipes des écoles primaires Oberstadt (SGO) et Kettenis (SGK) qui ont été désignés vainqueurs.

Une équipe recomposée a sauvé la mise

Colette Renardy, du Gouvernement de la communauté germanophone (département Sport, Médias et Tourisme), se dit satisfaite de cette quatrième édition : « Bien que le temps à Amblève n’a pas joué en notre faveur, et malgré la grève des transports publics à Eupen qui nous a demandé un peu d’improvisation au début, tout s’est bien déroulé. Nous avons été en mesure de mener à bien notre programme en temps et en heure, les enfants ont beaucoup joué et se sont visiblement bien amusés. Une des particularités du tournoi de cette année est que nous avons dû remplacer en dernière minute une équipe du Centre pédagogique du fait de la grève et qu’un groupe d’enfants issus d’écoles différentes s’est constitué spontanément pour jouer à sa place. C’était une expérience fort positive et représentative de l’esprit de cette compétition. »

Des arbitres infatigables

Et pour finir, les arbitres de l’association de football des Cantons de l’Est (anciennement IFDG) ont également contribué au succès de cette édition. Armés de patience, ils ont veillé inlassablement et sans assistance vidéo au bon déroulement des matchs.