La Commission Centrale des Arbitres rejette l’appel de la KAS Eupen

La Commission Centrale des Arbitres de l’Union Belge a rejeté la demande en annulation du résultat du match en déplacement du 7 décembre 2013 opposant les Noirs et Blancs au SK Roeselare (2 : 2). La KAS Eupen justifiait sa requête en annulation du résultat de cette rencontre par une contestation du bien-fondé de la durée d’un temps additionnel de 13 minutes, qui est en totale inadéquation avec le déroulement de la rencontre et au cours duquel le SK Roeselare avait obtenu le match nul à la 101ème minute.

L’Union Belge motive sa décision en se basant sur le règlement de la FIFA qui n’autorise pas le recours aux images télévisées pour modifier le résultat d’une rencontre. La Commission Centrale des Arbitres ne pouvait donc pas invalider la décision de l’arbitre dans cette affaire.

Les points de vue de l’Union Belge et de la KAS Eupen se sont néanmoins rejoints sur un point bien précis au cours de cette audience: l’opportunité d’afficher officiellement en D2 – comme cela est déjà obligatoire en D1 – la durée du temps additionnel peu avant la fin de la rencontre. Mais l’Union Belge s’est aussitôt empressée de signaler que les clubs concernés ont jusqu’à présent toujours refusé l’engagement d’un 4ème arbitre pour des raisons financières.