Décision postposée

La Commission Centrale des Arbitres de la Fédération Belge de Football s’est penchée ce jeudi sur le recours en annulation du résultat de la rencontre Roeselare – Eupen introduit par la direction du club eupenois. Une décision n’a pas encore été prononcée; celle-ci est attendue pour le 21 janvier.

La KAS Eupen justifie sa demande en annulation du résultat de la rencontre Roeselare – Eupen du 7 décembre par une contestation du bien-fondé de la durée du temps additionnel – 13 minutes – qui est en totale inadéquation avec le déroulement de la rencontre et qui a permis au club visité d’arracher le match nul (2:2) à la 11ème minute de ce temps additionnel.

La KAS Eupen était représentée à cette audience au Siège Fédéral à Bruxelles par son avocat Martin Hissel, son directeur général Christoph Henkel, son directeur financier Thomas Herbert et son correspondant qualifié Joseph Radermacher. En début de séance, l’arbitre Jimmy Verhe a expliqué comment il avait déterminé le temps additionnel. La KAS Eupen pour sa part insistait sur le fait que le temps additionnel de 13 minutes n’était pas la résultante d’une appréciation d’un fait de jeu. Selon elle, l’arbitre n’a pas eu à cet égard à prendre de décision en une fraction de seconde et la prolongation de la partie est plutôt l’aboutissement d’un processus de laisser-aller d’une durée de 13 minutes. La Commission décidera si la durée exceptionnelle du temps additionnel nécessite une vérification de la part de la Fédération et le cas échéant, si l’arbitre a commis une erreur d’interprétation et d’application des règles en la matière.