Décontracté et informatif

Trois joueurs du cadre professionnel de la KAS Eupen: Florian Taulemesse, Raoul Kenne et Jonathan D’Ostilio, se sont prêtés en toute décontraction au jeu des questions-réponses des supporters dans l’espace Business de la grande tribune du Kehrweg. Cette rencontre destinée à créer des liens d’amitié entre l’équipe et le public sur les gradins était orchestrée par Ralph Thomassen, le responsable presse du club.

Raoul espère un coup de fil de Volker Finke

Le défenseur latéral Raoul Kenne annonçait au cours de cette rencontre qu’après une année d’adaptation à Eupen, il s’y sentait parfaitement à l’aise et qu’il appréciait au plus haut degré l’ambiance et le niveau de la D2 belge. Il ajoutait néanmoins qu’il ne considérait cette D2 que comme un palier intermédiaire dans sa carrière. Il caresse en effet secrètement l’espoir d’une prochaine nomination pour l’équipe nationale de son pays natal, le Cameroun, qui est actuellement coachée par l’entraîneur allemand Volker Finke. Ce dernier ne s’est pas encore manifesté, « mais le préparateur physique de l’équipe nationale est en possession de mon numéro de GSM », ajoute-t-il avec un petit sourire en coin!

Jonathan, le zèle récompensé

Jonathan D’Ostilio est un nouveau venu dans l’équipe de la KAS Eupen, mais il y a rapidement conquis ses galons de titulaire. Le jeune joueur (19 ans) d’origine liégeoise affirme avoir tout donné pour atteindre son objectif; une affirmation qu’il a aussitôt couplée avec des remerciements à l’encontre de son papa: « Je lui dois beaucoup, parce qu’il m’a toujours soutenu et qu’il a consacré tout son temps libre à ma formation ».

Florian se marie mardi prochain

Florian Taulemesse est revenu brièvement sur la déception de certains supporters suite aux résultats en demi-teinte de ce dernier mois; il pense qu’il ne faut pas surestimer l’importance de ces résultats en mode mineur car, selon lui, la KAS Eupen produit toujours un football séduisant et la première défaite de la saison face à un des favoris de la série n’est que la résultante de l’un ou l’autre fait de match. Quant à son transfert d’Espagne vers la KAS Eupen, il confie qu’il a éprouvé quelques difficultés à s’habituer à un climat moins ensoleillé, mais qu’entretemps, l’acclimatation était réussie. Aux supporters présents, il a confié une nouvelle personnelle en annonçant que quelques mois après la naissance de sa fille Chloë, il avait décidé de sceller officiellement son union avec sa partenaire en se rendant avec elle à l’Hôtel de Ville d’Eupen pour s’y marier civilement.