« J’aimerais aider la KAS Eupen à obtenir de bons résultats »

Ce mercredi après-midi, la salle de presse de la KAS Eupen était en pleine effervescence en raison de la présence de nombreux journalistes désireux d’assister à la présentation officielle de Mbaye Leye comme nouveau joueur « Noir et Blanc ». Le joueur aux origines sénégalaises a répondu avec le flegme qu’on lui connaissait aux questions des journalistes présents au Kehrweg. Il leur a également expliqué les raisons pour lesquelles il a finalement opté pour la KAS Eupen en dépit des nombreuses sollicitations émanant de clubs belges ou étrangers : « J’avais de nombreuses offres, tant en Belgique qu’à l’étranger », déclarait Mbaye Leye, qui enchaînait : « La KAS Eupen s’était d’abord adressée à mon club Zulte Waregem avant le début du championnat, puis elle avait pris contact avec moi. J’ai eu un bon entretien avec le directeur sportif de la KAS Eupen, Josep Colomer, et au cours de cet échange, j’ai immédiatement remarqué qu’Eupen était le club où je voulais poursuivre ma carrière, même si Eupen se situe à l’autre bout de la Belgique et que les autres offres m’auraient permis de ne pas déménager. Si donc je suis venu à Eupen, c’est parce que j’étais persuadé de la pertinence de l’offre eupenoise. J’ai immédiatement senti que les responsables de la KAS Eupen voulaient me voir évoluer dans leur équipe. C’est pour cette raison que ma venue à Eupen était l’option la plus évidente pour moi ».

Quel rôle jouerez-vous à la KAS Eupen ?

« J’ai déjà beaucoup lu et entendu à ce sujet : que je suis un exemple pour les jeunes joueurs africains et tutti quanti. Sachez une chose : je suis ici pour jouer au football et en football, il faut que les résultats suivent et ceux-ci se conquièrent sur le terrain. C’est à l’accomplissement de cet objectif que je voudrais contribuer. J’espère de tout mon cœur pouvoir aider efficacement la KAS Eupen au plan sportif ».

Que dites-vous du début de championnat de la KAS Eupen avec son 0 sur 9 ?

« 0 :9, c’est une vérité mathématique dure à encaisser pour la KAS Eupen, mais tout n’est pas négatif pour autant. Quand on considère les rencontres face à Bruges et à Courtrai, il y a de l’espoir. Le plus dur en foot, c’est de se créer des occasions, or la KAS Eupen s’est ménagé de bonnes opportunités à plus d’une reprise et c’est la raison pour laquelle l’équipe peut envisager l’avenir avec confiance et tout deviendra plus facile. Ce qui manque, ce sont les 3 premiers points, mais quand nous les auront obtenus, la confiance renaîtra et l’angoisse diminuera. D’ailleurs, l’issue d’un championnat ne se décide jamais après 5 rencontres. Ce qui est important pour nous, c’est de remporter au plus vite une victoire et si cela se réalisait déjà samedi soir contre Ostende, ce serait d’autant mieux pour l’équipe ».

Quelle est votre impression des premières séances d’entraînement à Eupen ?

« Il y a d’abord la volonté personnelle de se maintenir en forme et j’y ai mis beaucoup de cœur au cours des dernières semaines. J’ai ensuite le sentiment d’appartenir à une équipe dirigée par un entraîneur qui aime le beau football ; ses séances d’entraînement sont intensives, mais toujours balle au pied. C’est ce qui me plait ».