Le bilan du premier match à domicile

Après le premier match à domicile de la saison, la KAS Eupen n’a pas seulement dressé un premier bilan du point de vue sportif. Dans une interview, le directeur général Christoph Henkel se positionne par rapport à une après midi footballistique réussie, mais également par rapport à des perfectionnements à envisager dans l’accueil des supporters aux caisses.

2174 spectateurs ont assisté à la victoire à domicile de la KAS Eupen sur le score de 4 buts à 2 face au KSV Roeselare. Après une longue entre-saison, ce premier match à domicile était également un défi dans le domaine de l’organisation de la vente des tickets ; quel bilan pouvez-vous dresser?

Nous sommes, bien entendu, enchantés de ce début de saison réussi au stade du Kehrweg. Hormis la rencontre contre Anvers, qui avait amené de nombreux supporters la saison dernière, le match de la semaine passée était celui qui a drainé le plus grand nombre de supporters depuis le début de la saison 2012-2013. Ensemble avec nos supporters, nous avons assisté à une belle après midi footballistique. La Ville d’Eupen, la régie des bâtiments TILIA, la police, les services de sécurité, la Croix Rouge, beaucoup de bénévoles, mais aussi les clubs de supporters et les spectateurs qui ont soutenu la KAS Eupen ont contribué à cette réussite. Avec 4 beaux buts et 3 points de plus, l’équipe a bien sûr contribué elle aussi à la bonne ambiance dans le stade.

A cause du grand afflux un quart d’heure avant le début de la partie, il y a eu des difficultés aux caisses du côté de Schönefeld. C’est pour cette raison que des supporters n’ont pu accéder au stade à temps pour assister au coup d’envoi, ce que nous regrettons. Toutes mes excuses au nom du club pour ces difficultés. Nous devons organiser l’accès au stade de telle manière que tout le monde puisse y accéder à temps.

Comment cette situation s’est-elle produite?  

Nous avons discuté et analysé cette situation avec toutes les personnes concernées. Comme souvent, ce sont différents facteurs qui ont causé ces difficultés. En principe, il n’y a que deux entrées au stade et beaucoup de supporters n’arrivent que 15 minutes avant le coup d’envoi. Notre système de ticketing ne permet pas un traitement rapide des désirs individuels, la signalisation n’est peut être pas assez claire non plus et lors du dernier match, il y avait trop peu de personnel sur place pour ce grand afflux.

Comment la KAS Eupen peut-elle remédier à cette situation ?

A court terme nous allons améliorer cette situation en prévoyant plus de personnel, en corrigeant la signalisation et en créant un bloc pour familles. De plus, nous prions nos supporters de profiter davantage de nos offres de prévente. Dès que possible, nous proposerons également la possibilité de commander des tickets en ligne via notre site internet.

En plus, nous essayons trouver des solutions à long terme comme un système de ticketing amélioré et des changements architecturaux aux points d’entrée.

Du côté de la tribune principale, les visiteurs ont eu pour la première fois la possibilité d’accéder au Business Club rénové et à la nouvelle Lounge. Quels étaient les échos?

Avec plus de 120 visiteurs lors du premier match dans notre Lounge, nous avons presque déjà atteint notre capacité d’accueil maximale. Une belle ambiance, même si la place pendant le repas était un peu juste. Un défi que nous acceptons avec plaisir pour le futur en adaptant notre concept match après match en tenant compte des besoins de nos visiteurs. Nous aimerions d’une part maintenir l’offre des dernières années tout en améliorant la convivialité et  en proposant plus de flexibilité pour les différents intérêts de nos spectateurs. D’après les expériences du premier match, cette voie semble être la bonne.

A propos « suggestions », comment la KAS Eupen gère-t-elle les suggestions et les critiques de ses supporters?

Une critique constructive est un élément très important pour nos efforts d’amélioration du service dans le stade. L’écoute de ces suggestions et critiques est très importante. Nous avons par exemple rencontré les riverains du stade du Kehrweg pour optimiser les conditions d’un bon voisinage.