L’AS Eupen perd 3:2 après une belle course-poursuite à Charleroi

Après son partage mérité face au RSC Anderlecht la semaine dernière, la KAS Eupen se déplaçait dès ce vendredi soir au Stade du Pays de Charleroi pour y affronter le Sporting local. Les deux équipes se partageaient équitablement la surface de jeu jusqu’à la 18ème minute, le moment choisi par Steeven Willems pour décocher un tir fulgurant à distance: 1:0. Les « Carolos » alourdissaient encore la marque à la 30ème et à la 32ème minute (3:0), mais les « Noir et Blanc » (en équipement bleu ce soir-là) revenaient au marquoir juste avant la pause: 3:1. Deux minutes après la pause, les Eupenois recollaient au score par Henry Onyekuru (3:2). La rencontre partait alors dans tous les sens, mais plus aucun ballon ne franchit encore la ligne de but; score final: 3:2.

Jordi Condom, l’entraîneur en chef de la KAS Eupen, alignait la même formation que celle qui avait affronté Anderlecht dimanche dernier.

La rencontre démarrait allègrement,mais les deux adversaires agissaient prudemment sans se créer d’opportunités notoires.

À la 18ème minute, Charleroi obtenait un coup-franc dans le rond central; celui-ci fut joué rapidement vers Steeve Willems qui armait un tir de plus de 25 m, dont la trajectoire surprenait le gardien eupenois.

Charleroi profitait du désarroi des Eupenois pour encore alourdir le score à deux reprises (30ème et 32ème minute) par un David Pollet très en verve ce soir-là.

La KAS Eupen revenait au marquoir juste avant la pause (3:1) suite à un auto-but de Damien Marcq pressé par les attaquants eupenois.

La KAS Eupen concrétisait sa première opportunité directement après la pause par Henry Onyekuru bien servi par son compère Éric Ocansey. Eupen reprenait espoir: 3:2.

À partir de ce moment, la rencontre partait dans tous les sens: la Sporting de Charleroi voulait creuser son avance et la KAS Eupen voulait à tout prix égaliser. Le public assistait à de grandes chevauchées dans les espaces libres et à des situations cocasses, comme le coup-franc indirect de Charleroi à la limite du petit rectangle des Eupenois. Un tir du gauche d’Éric Ocansey ratait encore de peu sa cible.

Les supporters appréciaient le spectacle, mais plus aucune occasion ne fut concrétisée et la partie se terminait sur une courte défaite des « Noir et Blanc » à Charleroi: 3:2.

KAS EUPEN: Van Crombrugge – Al Abdulrahman – Diagne – Amani – Garcia – Taulemesse (Cases 71’) – Sylla – Onyekuru – Blondelle – Ocansey – Hackenberg

Reserve: Niasse – Diallo – Bassey – Mouchamps – Dufour – George – Cases

SPORTING CHARLEROI: Penneteau – Tainmont (Baby 85’)- Martos – Pollet (Bedia 74’) – Diandy – Mata – Bakar (Nini 63’) – Willems – Marcq – N’Ganga – Fall

Reserve: Mandanda – Poulain – Boulanger – Baby – Dessoleil – Nini – Bedia

Arbitres: Laforge – Ponsar – Lescalier – De Naeyer

Buts: 1:0 Willems (18’) – 2:0 Pollet (30’) – 3:0 Pollet (32’) – 3:1 Marcq (44’) – 3:2 Onyekuru (47’)

Cartes jaunes: Garcia, Blondelle, Hackenberg – Marcq, Diandy, Nini