Un buteur au grand cœur

Le compteur personnel du buteur français Florian Taulemesse affiche pour l’instant neuf réalisations à mettre à l’actif de la KAS Eupen. La plupart de ses buts étaient déterminants pour la victoire de son équipe, comme par exemple le 0:1 inscrit sur le terrain de Tubize le weekend dernier. Sur le terrain, la combativité est une des vertus majeures de Florian Taulemesse, mais il fait preuve d’un engagement similaire en société comme le démontre le soutien qu’il apporte à la famille d’une petite fille gravement malade qui réside dans la ville de son précédent club, le FC Cartagena. Loin des yeux ne signifie pas loin du cœur pour Florian qui aimerait trouver à Eupen un soutien supplémentaire pour son projet. Découvrez les détails de ce projet dans la suite de l’interview qu’il nous a accordée.

En remportant la totalité de l’enjeu à Tubize, la KAS Eupen reste à l’affût d’un faux-pas du leader Westerlo. Quelle importance accordez-vous à cette victoire de la 28ème journée?

Une victoire très importante à mes yeux, car elle nous permet de ne pas lâcher prise et de rester en course pour la montée directe. La victoire a beau être précieuse, mais elle ne rapporte toujours que trois points; dans la dernière ligne droite, tout gaspillage de points est interdit et c’est ce que nous avons évité à Tubize.

Considérez-vous votre but de la victoire à la 62ème minute comme votre but le plus décisif de la saison?

En ce qui me concerne, j’estime que mes deux réalisations personnelles à Mouscron au cours de la 9ème journée étaient plus importantes car elles nous ont permis de modifier la situation compromise (1-0) en une victoire (1-2) déterminante pour l’attribution du premier ticket pour le tour final. Mais j’en conviens avec plaisir que parmi les 9 buts que j’ai eu le bonheur d’inscrire pour Eupen, certains se sont avérés plus importants que d’autres.

Après vos ennuis musculaires à la cuisse, vous avez observé une pause d’un mois pour revalidation. Vous avez repris la compétition à l’occasion du match à Hoogstraten, puis contre Tubize. Vous sentez-vous en pleine possession de vos moyens physiques?

Non, pas encore. Je manque encore de temps de jeu et par conséquent de rythme et de bons réflexes balle au pied. Et je ressens encore à l’occasion de certains mouvements que la guérison n’est pas encore totalement achevée. Mais, cela ne me gêne pas et semblerait être normal à ce stade-ci de la guérison.

 D’ici la fin de la saison, la KAS Eupen disputera encore 6 rencontres (contre Lommel, à Visé, contre Virton, à Sint Truiden, contre le RWDM et à Westerlo); quelle est votre analyse?

Nous ne pouvons que jouer un match à la fois, puis examiner. Nous ne pouvons cependant pas nous permettre le moindre faux pas contre Lommel, Visé et Virton. Puis, nous aborderons la rencontre à Sint Truiden; si nous y obtenons un bon résultat, les perspectives d’une montée directe seront bonnes parce que je ne pense pas que Westerlo n’alignera que des victoires d’ici là.

 Quels sont les atouts majeurs de la KAS Eupen dans cette dernière ligne droite?

 Nous inscrivons beaucoup de buts; nous disposons de la ligne d’attaque la plus prolifique de la D2 et nous avons dans nos rangs les deux joueurs les plus percutants. À cela, il faut encore ajouter que nos deux renforts, Rodri et Lucas Porcar, se sont bien intégrés et que l’équipe a aussitôt gagné en stabilité et en confiance en ses moyens. Les deux transfuges ont à coup sûr contribué à l’amélioration de la qualité du noyau actuel.

Vous n’avez pas que de l’ambition sur le terrain de foot; vous vous engagez aussi dans un projet social, n’est-ce pas? De quoi s’agit-il?

Via le cercle d’amis de mon épouse, nous avons appris le malheureux destin d’une petite fille habitant Cartagena, la ville où j’ai joué au football avant de rallier la KAS Eupen. La petite Aroa est née le 14 septembre 2012, mais suite à de graves problèmes de santé, elle a dû être transférée dans une clinique de Madrid, où elle a déjà subi plusieurs interventions chirurgicales. Elle lutte pratiquement chaque jour pour sa survie. Pour la famille de la petite Aroa, c’est une épreuve moralement insoutenable qui s’ajoute encore aux implications financières de son traitement. C’est pour cette raison que j’ai intégré le cercle de personnes bénévoles qui collectent des fonds pour soulager la petite Aroa et sa famille.

Vous vouliez également sensibiliser la KAS Eupen et l’ensemble de ses sympathisants pour votre projet de soutien à la petite Aroa. Comment peuvent-ils s’y prendre concrètement?

Nous avons déjà récolté des fonds à l’intérieur de l’équipe et du club, mais nous aimerions également impliquer tous les sympathisants du club et même l’ensemble de la population eupenoise dans ce projet. Toutes les informations peuvent être obtenues en consultant la page Facebook: El mundo de la pequeña Aroa, où est également mentionné le n° de compte: IBAN ES64 3058 1919 7527 2400 1208. Je vais mettre deux maillots signés à la disposition des généreux donateurs parmi lesquels deux lauréats seront tirés au sort, en spécifiant nom, prénom suivi de KAS Eupen lors de la donnation.

 

La petite Aroa
Source: https://www.facebook.com/ElMundoDeLaPequenaAroa

1091864_735430279820637_2050011804_n